Accueil Conférences Les innovations NBIC : un défi pour l’humanisme

Les innovations NBIC : un défi pour l’humanisme

0

Au moment où s’accélèrent les mutations technologiques mettant à mal la spécificité humaine (les biotechnologies qui aspirent à modifier le vivant, le transhumanisme qui cherche à dépasser la condition humaine, les progrès exponentiels de l’intelligence artificielle etc.), jamais il n’a semblé si déterminant de débattre de l’un des plus précieux legs de la Renaissance: l’humanisme. En quoi celui-ci peut-il nous servir de garde-fou et prévenir des dérives préjudiciables à l’idée d’humanité ?
Après quelques années passées dans l’univers du journalisme et de l’édition, Karine Safa-Vanrechem est devenue docteur en philosophie.
Spécialiste de la Renaissance italienne, elle est l’auteur d’un ouvrage philosophique sur l’humanisme, paru aux éditions Vrin. Chercheur associé au CNRS et chargée de cours à l’université Saint Joseph de Beyrouth, depuis 2011, elle a donné un nouvel élan à sa carrière en cherchant à montrer l’actualité de la Renaissance à travers la notion d’innovation. Elle s’adresse en particulier aux écoles d’ingénieurs et aux entreprises.

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *